Bonne année 2019

moi en cezanneSans oublier nos bonnes résolutions

Sur mon vélo tout blanc et tout joli, mon casque sur la tête, et mon corps emmitouflé sous de multiples couches de vêtements, je file métaphoriquement les cheveux au vent,

C’est l’hiver, et c’est dur de se motiver pour sortir salir son beau vélo dans le froid et la grisaille.

Diverses stratégies sont possibles pour contourner la météo de l’hiver :

  • Se couvrir : sous-vêtements thermiques + maillot manches longues + veste coupe- vent + sur-chaussures + ….et même parfois petit dispositif chauffant dans les gants et, ou les chaussures ;
  • Contourner le problème en passant au VTT pour rester à l’abri des sous-bois
  • Eviter la difficulté dans son garage ou son salon sur un vélo d’appartement ou un home-trainer.

L’essentiel, quelle que soit la météo et la compagnie, sur la route ou dans les bois, c’est d’être prêt à partager des kilomètres, des paysages et éventuellement des bavardages.

Le printemps finit toujours par arriver et il serait dommage de ne pas en profiter parce qu’on a un réveil musculaire difficile et le postérieur endolori par une selle intraitable.

Donc, ne vous cherchez pas trop d’excuses : je suis enrhumé, je reviens de blessure, j’ai mal au dos, j’ai du mal à me lever le dimanche, etc…Votre forme ne reviendra pas par miracle en restant dans votre canapé (ou pire votre lit).

Si vous vous sentez frileux, douillet, peureux, n’oubliez pas qu’il y a toujours plusieurs parcours possibles, petit, moyen ou grand et des compagnons de route désireux de partager la route ou les bois, quel que soit votre état de forme.

C’est le début de l’année et l’heure des bonnes résolutions : rouler régulièrement,  respecter le code de la route, rester groupé, aider celui ou celle qui a un problème mécanique et toujours rester prudent.

capture d_écran 2019-01-07 à 09.30.41

Ce qui est important, c’est de venir, de ne pas prétexter par exemple un éditorial à écrire pour rater le rendez-vous dominical et ne faire du vélo que sur le papier.

Bonne année à tous, et promis, à partir de demain, je vais tenir toutes ces bonnes résolutions.

Magali Fouque – présidente USML cyclotourisme

De Maisons-Laffitte à Cabourg

8 Septembre 2018 –

Nous sommes sept au départ : Anne, Max, Bart et Dominique de Maisons Laffitte, Jocelyn et Hervé de Sartrouville et moi-même Nick du Mesnil Le Roi. C’est donc une vraie sortie interclubs.  Un seul regret, que Didier n’ai pas pu se libérer pour participer à la randonnée. 2018 - ml cabourg et retour - 18

C’est parti. Enfin, il faut le dire vite. Ca commence bien ! à peine arrivé à Poissy, voilà une crevaison pour Anne. Aucun autre incident mécanique n’est intervenu sur cette journée.2018 - ml cabourg et retour - 1

Pour commencer le Week-end, nous roulons sur des routes qui nous sont familières. A partir d’Orgerus l’aventure a vraiment commencé. Lire la suite de « De Maisons-Laffitte à Cabourg »

Souvenirs de l’ardéchoise 2018

Nous devions partir à douze mais la vie n’est pas toujours simple, et nous ne fûmes que neuf au départ de Saint Félicien. De leur coté, nos compatriotes du Mesnil le roi étaient venus à cinq.

photos depart ardecheSous le portique de départ nous avons pris une photo où le groupe des mansoniens est au complet, ensuite nous sommes éparpillés et il ne fut plus possible de reconstituer le puzzle.

Le premier jour, Max a roulé à son rythme avec ou sans Thierry du Mesnil, Damien est parti  avec son frère Vincent, Sylvain s’est accroché à leurs roues.frere et sylvain jour 1

Magali est partie devant, persuadée que les quatre mousquetaires Dominique, Daniel, Serge et Michel la rejoindrait sans tarder. Dans un premier temps, elle n’a été rejointe que par l’équipe du Mesnil et Dominique.2018 -ardechoise avec le mesnil - 1 (1)En fait toute la journée, nous nous sommes attendus et souvent cherchés. Vincent a attendu Damien, Sylvain a finit par faire une randonnée indépendante et créative,  Serge a décroché en haut d’un col pour finalement arriver à 19h à l’étape. Magali, Dominique et Michel ne sont parvenus au terme de cette première étape qu’une demi-heure après Serge, et l’organisation a failli envoyer une expédition de secours pour retrouver Daniel qui a beaucoup souffert dans la dernière ascension de la journée et n’est arrivé qu’aux environs de 20h30.

Tout ça pour dire que l’Ardéchoise parcours de la méridionale ça ne s’improvise pas et que beaucoup d’entre nous n’étaient pas tout à fait au point, ou que nous n’avions pas choisi la bonne variante. Lire la suite de « Souvenirs de l’ardéchoise 2018 »