Du 5 au 8 mai 2016 – Séjour à St-Flour

Après le récit de Magali sur les cinq jours itinérants vers St-Flour, je prends le relais pour vous compter le séjour de l’ascension.

Le mercredi 4 mai 2016,

Mon frère et moi arrivons  vers 16h30 dans la grande cour terrasse des Planchettes. Nous sommes accueillis par Sylvie gardienne des vélos alignés pour un temps le long des gardes-corps de la terrasse. Elle vient d’arriver en voiture depuis Maisons Laffitte  avec  Jean-Marc et les épouses de François et Jules.
Pendant que mon frère est parti faire une quarantaine de kilomètres en reconnaissance, imitant Sylvie et Jules,  j’aide à ranger les machines dans le local dédié à cet effet.

Bientôt les tables de la terrasse ensoleillée, reçoivent les premiers héros de la route, qui après installation dans leur chambre et une douche régénératrice, peuvent maintenant  se détendre en savourant une bonne bière au soleil. Par la suite, certains regagnent leur chambre pour se livrer à la méditation (séminaire oblige), d’autres décident de faire leur première visite  autour de la cathédrale et des rues commerçantes. De mon coté, j’en profite pour aller rendre visite à un cousin.

Vers 19h30, nous nous retrouvons pour notre premier repas. Le groupe est maintenant au complet soit 17 personnes avec mon frère Michel. Le diner se déroule dans une ambiance joyeuse où chacun raconte ses premières impressions. Nous préparons la journée du lendemain. Il est prévu que nous partions vers 9h30 pour Pierrefort.

Après ces agapes, mon frère et moi, retournons dans notre maison familiale à la Rochette distante de 37 kilomètres.

Lire la suite de « Du 5 au 8 mai 2016 – Séjour à St-Flour »

Du 30 avril au 3 mai 2016 – Aller à Saint Flour

Samedi 30 avril

Quand nous partîmes, c’était un samedi pluvieux et froid. Le rendez vous est à 8H30 devant les grilles du château de Maisons Laffitte. Il fait tellement gris, que même le héron de la place Marine s’est abrité. Les spectateurs n’étaient pas nombreux. Il y avait la femme de Max et celle de Jules venues encourager leur homme, Hugues le trésorier s’est emmitouflé par solidarité, et Jean-Marc a vérifié que nous avions bien les cartes nécessaires au trajet.

Dans tous les voyages, il y a deux choses difficiles, c’est faire les bagages, et le premier coup de pédale.

Les bagages, ils ont été déposés hier dans la voiture suiveuse de Régis. Ils ne sont plus une préocupation, si nous avons oublié quelque chose, il faudra compter sur les copains, ou sur la carte bancaire.

Nous procédons à la rituelle photo de groupe, et c’est parti pour le premier coup de pédale. Pour cela, il faut s’arrêter de bavarder,  poser le pieds sur la cale, appuyer fermement, et au premier clic le vélo avance. Lire la suite de « Du 30 avril au 3 mai 2016 – Aller à Saint Flour »