Un Séjour cyclo avec Spain Bike

Texte et image de Sylvie V 

Du 17 au 24 septembre, j’ai participé à un beau séjour près d’Alicante, dans un hôtel de belle conception, en bord de la mer avec de belles plages et le soleil espagnol, température moyenne 29° (28° pour la mer). Chambres spacieuses et sobres donnant sur patio ou la belle piscine, grande terrasse pour les repas (pension complète).hotel-alicante

Et le vélo ?
5 sorties conçues par notre coach, Didier, tout à fait adaptées au niveau des 3 filles : 2 de Metz habituées aux longues sorties et très régulières et moi qui manquais sincèrement de kilomètres. Lire la suite de « Un Séjour cyclo avec Spain Bike »

L’Ouzbékistan à Vélo

En 2012 j’ai eu la chance de participer au raid Pékin-Paris-Londres, organisé par la FFCT à l’occasion des jeux de Londres. C’était le « retour » du raid Paris-Pékin de 2008. Depuis fort longtemps j’ai une certaine fascination pour la Route de la Soie. Cela a commencé par la lecture des aventuriers qui l’ont parcourue, Marco Polo, Alexandra David-Néel, Ella Maillart ou plus récemment Bernard Ollivier ont alimentés mes rêves. Les noms mythiques de la partie orientale de cette route suscitent l’envie de les découvrir. Qui n’a pas rêvé de visiter Merv, Boukhara, Samarkand, Kasgar ou X’ian ?  Qui n’est pas allé faire tourner la mappemonde de son enfance pour retrouver les traces des fleuves Syr Daria ou Amou Daria, les grands déserts,  Gobi, Taklamakan ou Ysil Koum ? Ces rêves et souvenirs lointains se sont trouvés réveillés à la lecture de la série de la « Longue Marche », de Bernard Ollivier, relatant sa traversée à pied de cette Route de la Soie, entre 2000 et 2004. Un exploit de 12 000 kms ! Jamais je n’avais imaginé visiter un jour tous ces lieux. Et voilà qu’en 2012, c’était à portée de main, que dis-je, de roue de vélo ! La proposition de la FFCT ne pouvait pas se refuser. Hélas, à quelques semaines du départ, nous apprenions qu’un « grain de sable » (sic) s’était glissé dans le programme. Le visa pour l’Ouzbékistan ne nous était pas accordé pour cause « d’importants travaux sur le trajet emprunté » (re-sic). Quelle ne fut pas déception ! On me volait mon rêve. Après quelques hésitations, je décidais malgré tout de participer … et je ne le regrette pas.

En 2016, la FFCT inscrivait pour la 1ère fois à son programme de séjour, la découverte de l’Ouzbékistan (pour en savoir plus sur le pays, cliquez sur son nom). Cette fois, je n’allais pas le lâcher. C’était d’autant plus attrayant que j’allais pouvoir le faire, accompagné de ma femme, Joëlle. Au programme, 3 semaines de voyage pour visiter toutes les villes touristiques majeures – Khiva, Boukhara et Samarkand – et partir à vélo à la découverte du pays et de ses habitants.

Lire la suite de « L’Ouzbékistan à Vélo »

L’étape du Tour par Yves

Récit d’une aventure montagnarde,  d’un défi personnel…

L’inscription : Tout commence un soir de réunion de club. Je lance l’idée de faire l’Étape du Tour. Cette idée reçoit un écho favorable auprès de quelques-uns. À partir de là se pose le défi et sa préparation. Le doute aussi. Mais, l’émulation collective balai les inquiètudes.
La préparation : Les sorties passent, le physique se fait à l’effort. Je ressens des progrès, je prends surtout les encouragements et les compliments à leur juste valeur et m’en nourris.
Les mois passent et l’échéance se rapproche, toujours plus pressante ou oppressante, c’est selon.
Je ne vais ni à l’Ardéchoise, ni aux 6 jours de Vars… faute de temps, et puis il faut financer quand même…
L’aptitude : Et surtout, il me faut mon certificat médical pour participer. Quelle aventure !!  De l’hyper tension est détectée !  Pas de certificat sans vérification faite par un cardiologue. La tuile ! Les péripéties médicales s’arrêtent le 29 juin, après le feu vert du cardiologue m’ayant fait passer un test d’effort. Le stress redescend. Je pense enfin à préparer ce qu’il faut pour les Alpes.
Veille de course : les affaires sont préparées le vendredi durant la journée. Le vélo, révisé, se doit d’être clinquant, à défaut que son « pilote » le soit. Ah oui, je ne vous ai pas dit ? je ne suis pas un grimpeur ! 2016 Etape du tour  - 1Cyrille, notre transporteur au caractère bien affirmé (les gens des gares de péage n’ont qu’à bien se tenir !) passe chez moi à 5h15 pour le voyage aller. Nous récupérons Damien chez lui et partons sur la route rejoindre Vincent (Olivier en fait, mais non pas du tout). Je laisse l’anecdote à Damien… Sourire garanti ! Lire la suite de « L’étape du Tour par Yves »

L’étape du Tour 2016 par Fred

Après nous être levés à 5h30 du matin, nous rejoignons nos sas de départ. Il y a 15.000 participants disséminés dans 16 sas, prêts pour le Megève/Morzine.

Yves et moi  trichons un peu pour être dans le sas 9 avec Manu. Nous sommes un peu fatigués et crispés mais contents d’être là.2016 Etape du tour 2 - 1

Sylvie, Damien et son frère Vincent sont dans le sas 14. Guillaume qui a versé des dessous de table est dans le sas 4.

Nous partons donc ensemble dans les premiers kilomètres, puis compte tenu de la foule , nous nous séparons peu à peu pour rouler chacun à notre vitesse de croisière. Lire la suite de « L’étape du Tour 2016 par Fred »

de A à Z : Toutes les Yvelinoises A Strasbourg

Aventure : 
Une semaine sans enfant, sans mari, sans maison à entretenir, sans la routine du boulot, ça s’appelle des vacances. Si nous ajoutons l’incertitude de la cohabitation avec des filles inconnues, la météo instable, la distance à franchir en vélo jusqu’à Strasbourg, le comportement des voitures et des camions qui ne manqueront pas de nous croiser,  les étapes de 100 kms et plus qui vont se succéder pendant 6 jours, ça ressemble furieusement à l’aventure.

Averses :
Il y en a eu d’annoncées pour chaque jour de la semaine. Elles ont une probabilité d’apparition. Au dessus de 40%, il faut prier pour qu’elles n’arrivent point. Elles peuvent être violentes ou éparses. Dans la plupart des cas, elles interviennent à un moment inadéquat. Lire la suite de « de A à Z : Toutes les Yvelinoises A Strasbourg »

Ode à 26 femmes à vélo

Poème rédigé par Jacqueline C du CTR (CycloTourisme Rambolitain) et publié avec son autorisation

2016 TAS Versailles - 1 (1)De la Grille aux Matelots
26 femmes à vélo
Sont parties vent arrière
Profiter du bon air.

Rapides sous les flots
Que pouvaient-elles faire
Prises dans cette galère
Pour s’abriter de l’eau

Lire la suite de « Ode à 26 femmes à vélo »

28 mai 2016 – Le BRM 400 de Flins, quelle épreuve !

Ceci est l’histoire du premier BRM (brevet de randonneurs mondiaux) de Fred

Le récit de l’épopée :

Le départ eut lieu à Flins à 15h00.

Dès 14h00, les participants commencèrent à affluer malgré l’orage, la pluie et la grêle. Oui nous fûmes 26 au départ.

Nous commençâmes à nous préparer. Mon vélo était lourd mais bien équipé. Question vestimentaire, j’avais le pantalon de pluie, les sur-chaussures et la veste de pluie. Je passais pour un extraterrestre avec un tel accoutrement. Les autres cyclistes avaient un cuissard court, des petites chaussures, non pas des bottes. Ils furent trempés dès le premier kilomètre.

400 km fred

Après le contrôle de mon vélo par un responsable du club de Flins, je perçu le carton à tamponner ainsi que ma feuille de route. Ma mission était simple : faire 410 kilomètres en autonomie totale. Le trajet partait d’abord à l’ouest jusqu’à l’Aigle, remontait plein nord-ouest à Houlgate, revenait à Berville sur mer en suivant la côte, puis redescendait sur Flins en suivant la Risle puis la Seine via Elbeuf, Les Andelys, la roche Guyon, Sarcelles (non, mais c’est pour voir si vous suivez, ou si vous lisez entre les lignes ; attention, il y aura un devoir à la rentrée). Lire la suite de « 28 mai 2016 – Le BRM 400 de Flins, quelle épreuve ! »

Samedi 21 Mai – Villepreux- les Andelys

Le récit de Fred 

En ce jour du samedi 21 mai 2016, Emmanuel et Moi participâmes à Villepreux les Andelys aller et retour (215 kilomètres annoncés par les organisateurs).parcours VP les andelys

La météo s’annonce clémente et ensoleillée, ni mistral ni tramontane, par contre un fort vent de sud-est annoncé au retour. Lire la suite de « Samedi 21 Mai – Villepreux- les Andelys »

Du 5 au 8 mai 2016 – Séjour à St-Flour

Après le récit de Magali sur les cinq jours itinérants vers St-Flour, je prends le relais pour vous compter le séjour de l’ascension.

Le mercredi 4 mai 2016,

Mon frère et moi arrivons  vers 16h30 dans la grande cour terrasse des Planchettes. Nous sommes accueillis par Sylvie gardienne des vélos alignés pour un temps le long des gardes-corps de la terrasse. Elle vient d’arriver en voiture depuis Maisons Laffitte  avec  Jean-Marc et les épouses de François et Jules.
Pendant que mon frère est parti faire une quarantaine de kilomètres en reconnaissance, imitant Sylvie et Jules,  j’aide à ranger les machines dans le local dédié à cet effet.

Bientôt les tables de la terrasse ensoleillée, reçoivent les premiers héros de la route, qui après installation dans leur chambre et une douche régénératrice, peuvent maintenant  se détendre en savourant une bonne bière au soleil. Par la suite, certains regagnent leur chambre pour se livrer à la méditation (séminaire oblige), d’autres décident de faire leur première visite  autour de la cathédrale et des rues commerçantes. De mon coté, j’en profite pour aller rendre visite à un cousin.

Vers 19h30, nous nous retrouvons pour notre premier repas. Le groupe est maintenant au complet soit 17 personnes avec mon frère Michel. Le diner se déroule dans une ambiance joyeuse où chacun raconte ses premières impressions. Nous préparons la journée du lendemain. Il est prévu que nous partions vers 9h30 pour Pierrefort.

Après ces agapes, mon frère et moi, retournons dans notre maison familiale à la Rochette distante de 37 kilomètres.

Lire la suite de « Du 5 au 8 mai 2016 – Séjour à St-Flour »

Du 30 avril au 3 mai 2016 – Aller à Saint Flour

Samedi 30 avril

Quand nous partîmes, c’était un samedi pluvieux et froid. Le rendez vous est à 8H30 devant les grilles du château de Maisons Laffitte. Il fait tellement gris, que même le héron de la place Marine s’est abrité. Les spectateurs n’étaient pas nombreux. Il y avait la femme de Max et celle de Jules venues encourager leur homme, Hugues le trésorier s’est emmitouflé par solidarité, et Jean-Marc a vérifié que nous avions bien les cartes nécessaires au trajet.

Dans tous les voyages, il y a deux choses difficiles, c’est faire les bagages, et le premier coup de pédale.

Les bagages, ils ont été déposés hier dans la voiture suiveuse de Régis. Ils ne sont plus une préocupation, si nous avons oublié quelque chose, il faudra compter sur les copains, ou sur la carte bancaire.

Nous procédons à la rituelle photo de groupe, et c’est parti pour le premier coup de pédale. Pour cela, il faut s’arrêter de bavarder,  poser le pieds sur la cale, appuyer fermement, et au premier clic le vélo avance. Lire la suite de « Du 30 avril au 3 mai 2016 – Aller à Saint Flour »